Les sociétés civiles de placement immobilier sont des sociétés d’investissements collectifs ayant pour objet exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier grâce à l’émission de parts dans le public.

Les SCPI reposent sur le principe de la gestion collective immobilière, les associés sont propriétaires de parts de la SCPI qui détient plusieurs biens immobiliers.En contrepartie de leur souscription les associés perçoivent des revenus réguliers provenant des loyers et de la vente exceptionnelle des biens.

Les SCPI révèlent de nombreux atouts comparativement à la détention d’un bien en direct.

  • Meilleure rentabilité : trop souvent l’investisseur se restreint au secteur de l’habitation eu égard aux ressources dont il dispose. Par le biais de telles structures, le souscripteur va avoir accès à un large choix : bureaux, commerces, locaux d’activités, offrant de meilleurs rendements que l’habitation. (6 à 10 %)
  • Mutualisation des risques : la SCPI détenant plusieurs logements et plusieurs associés composant le capital de ces dernières, en cas de vacance locative, de dégradation d’un immeuble, les loyers des autres logements viendront compenser ce contretemps et diluer les pertes occasionnées.
  • Délégation de gestion : la société de gestion agréée par l’AMF sera intégralement responsable de la gestion de la SCPI. L’associé fait appel au professionnalisme de ses sociétés de gestion immobilière reconnues pour leur stratégie d’investissement et de sélection des locataires.
  • Investissement sur mesure : en souscrivant des parts de SCPI l’investisseur accède à la propriété par un ticket d’entrée faible s’il le désire. Les SCPI fiscales permettent de faire de la haute couture en matière de défiscalisation.

De plus, le recours au crédit augmentera la rentabilité finale de l’opération.

En effet, les loyers viennent couvrir les échéances de l’emprunt (effort financier réduit de l’investisseur) et surtout, les intérêts d’emprunt viennent en déduction des revenus fonciers versés par les SCPI.

La bonne gestion de son patrimoine immobilier passera par la diversification de ces SCPI en mélangeant des SCPI de rendement à des SCPI fiscales.

Les SCPI fiscales permettent à leurs souscripteurs de bénéficier des avantages fiscaux SCELLIER et MALRAUX.
En devenant associé d’une SCPI SCELLIER, le particulier bénéficie d’une réduction d’impôt dès l’année de la souscription. De plus, pour l’associé d’une SCPI, le montant total, soit 100% de la souscription, constitue la base de la réduction d’impôt.
Les SCPI ont dégagé pendant la crise (2009) un rendement moyen de 6 %.
Ces produits se révèlent d’excellents produits pour la retraite. En effet, le couple SCPI de rendement et SCPI fiscales offrira des revenus supplémentaires pendant la retraite dans un cadre fiscal attrayant.
Le démembrement de propriété de certaines SCPI permettra d’anticiper et d’optimiser la transmission de son patrimoine. La nue propriété des parts étant donnée aux enfants et l’usufruit réservé aux parents pour compléter leur retraite.
Cet investissement pourra même permettre de réaliser une transmission transgénérationelle, l’usufruit sera réservé aux grands parents, un usufruit successif sera constitué pour les parents et la nue propriété sera donnée aux petits enfants.

Nicolas DUVIVIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *