05/07/10

La modification de la dévolution successorale après l’acquisition de la prescription n’ouvre à l’administration aucun nouveau délai de reprise et les héritiers bénéficiaires ne peuvent pas obtenir le remboursement des acomptes déjà versés.

Cas. com. 1er juin 2010 n° 09-14.353

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *